Alzheimer

 

 

La maladie d'Alzheimer

Illustrationslobes cerveau

 

http://www.francealzheimer.org/la-maladie-d-alzheimer/comment-fonctionne-notre-cerveau

Qu’est-ce que la maladie d’Alzheimer ? Quelles sont ses origines et comment évolue-t-elle ? Quels sont les facteurs de risque, les symptômes ? Existe-t-il des moyens de prévention, un traitement curatif ? Cette rubrique vous donne les clés pour mieux comprendre la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées. 

Découverte en 1906 par Aloïs Alzheimer, la maladie d’Alzheimer est une affection du cerveau dite « neuro-dégénérative », c’est-à-dire qu’elle  entraîne une disparition progressive des neurones.

 

L'ALTÉRATION DES FACULTÉS COGNITIVES

Ces neurones, qui servent à programmer un certain nombre d'actions, en disparaissant entraînent une altération des facultés cognitives : mémoire, langage, raisonnement, etc. L’extension des lésions cérébrales cause d’autres troubles qui réduisent progressivement l’autonomie de la personne.

La maladie d’Alzheimer apparaît plus souvent chez les personnes âgées, mais elle n’est pas une conséquence normale du vieillissement.

 

Maladie d’Alzheimer, maladie de la mémoire ? 


On associe souvent la maladie d'Alzheimer à la perte de mémoire car ce sont effectivement les neurones localisés dans la région de l'hippocampe, siège de la mémoire, qui sont les premiers atteints. 
Malheureusement, petit à petit d'autres zones du cerveau sont touchées et mènent à la disparition progressive des capacités d'orientation dans le temps et dans l'espace, de reconnaissance des objets et des personnes, d'utilisation du langage, de raisonnement, de réflexion...

 

D’UN POINT DE VUE SCIENTIFIQUE

La maladie d’Alzheimer résulte d’un processus pathologique spécifique  qui entraîne le développement de deux types de lésions au niveau du système nerveux central :

  • les dégénérescences neurofibrillaires, il s’agit de l’apparition, au sein des neurones, d’anomalies de la protéine Tau ;

  • les plaques amyloïdes ou « plaques séniles », il s’agit du dépôt, en dehors des neurones, de la protéine Béta amyloïde.

Ces lésions envahissent progressivement les différentes zones du cortex cérébral. Elles sont longtemps silencieuses puis entrainent des manifestations visibles au fur et à mesure qu’elles se multiplient et touchent des zones importantes pour le fonctionnement cérébral.

source: http://www.francealzheimer.org/comprendre-maladie/maladie-d-alzheimer

 

INFORMATIONS:

 

http://www.journaldemontreal.com/2017/09/10/neuf-facons-de-prevenir-la-maladie-dalzheimer

 

http://www.leblogtvnews.com/2017/09/des-personnalites-s-engagent-aux-cotes-de-france-alzheimer-pour-une-campagne-de-communication.html

 

http://www.senioractu.com/Le-point-sur-Alzheimer-avec-la-Fondation-Mederic-Alzheimer_a20252.html

 

A quoi est due la maladie d'Alzheimer?

C'est la présence de plaques séniles et de dégénérescences au niveau du cortex cérébral qui entraine la maladie d'Alzheimer. A l'origine, c'est donc bel et bien l'altération des cellules cérébrales qui est en cause.

Cependant, elle n'est pas due au vieillissement. 80% des personnes âgées  de 80 ans n'ont pas d'altération des facultés intellectuelles. Et bien que la maladie soit d'autant plus fréquente que l'on avance en âge, l'âge n'en est pas la cause.

Pourquoi la maladie d'Alzheimer ?

Aujourd'hui les spécialistes sont d'accord sur l'influence de plusieurs facteurs: On estime à environ 14% les cas d'Alzheimer d'origine génétique et à 75% ceux d'origine environnementale. La forme héréditaire de la maladie ne concerne qu'1% des cas. Il est donc inutile de s'alarmer s'il y a un malade Alzheimer au sein de la famille.

L'Alzheimer n’est pas dû au vieillissement mais est d’autant plus fréquent que l’on avance en âge. De même, le sexe rentre en ligne de compte. Ainsi, une femme sur 4, âgée de plus de 85 ans, est touchée pour un homme sur 5. Et si seulement 1% des personnes âgées de 65 à 69 ans sont concernés par  cette maldie, ce taux passe à 20% entre 85 et 89 ans, et enfin à 50% entre 90 et 95 ans. A cet âge la, l'hebergement en maison de retraite Alzheimer est conseillé.

Facteurs de risques de la maladie d'Alzheimer

Il semblerait également que l'éducation et le mode de vie rentrent en ligne de compte. Ainsi, la solitude, une scolarité plus courte, le stress permanent augmentent les risques. Il en va de même pour l'hypertension artérielle, le diabète ou l'excès de cholestérol.

De même, certains aliments pourraient aggraver les risques de survenue de la maladie, comme l'aluminium, tandis que d'autres semblent protecteurs, le soja, les omégas 3, toutes les sources de vitamines B et E...

Force est de constater qu'une vie saine, avec une alimentation variée et équilibrée, comprenant de l'exercice physique quotidien et des activités intellectuelles régulières, telles que la lecture, les mots-croisés, et tout ce qui fait travailler un tant soi peu la mémoire, éloignent d'autant les risques de survenue de cette pathologie.

Pour autant, des progrès constants sont fait dans le domaine de la recherche médicale et scientifique afin d'empêcher l'évolution de la maladie. Les médicaments disponibles sur le marché ralentissent sa progression et permettent de lutter contre les symptômes tels que l'agitation, la dépression, les insomnies et hallucinations.


A ce rythme, dans quelques années il sera certainement possible de guérir de la maladie d'Alzheimer. Un espoir partagé par tous.

(source: retraiteplus.fr)

 

Informations que vous pourrez retrouver avec le site de Retraite Plus:

https://www.retraiteplus.fr/sante/maladie-alzheimer

https://www.retraiteplus.fr/sante/maladie-alzheimer/guide-alzheimer-comment-vivre-avec-maladie-alzheimer

 

Alzheimer 2017 retraite plus 1

 

 

maladie texte

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire