infirmière à domicile

391039-212454408829988-100001962906310-454490-131010975-n.jpg

 

 

bonjour à tous,

interview d'une infirmière à domicile

 

 

  • Présente toi?

 

je suis Claudine, 46 ans, infirmière depuis 20 ans , d'abord dans un service de médecine spécialisé en hémato-cancéro , durant 10 ans , puis en tant que libérale dans le sud ouest de la France .

 

  • Pourquoi ce métier?

 

je suis devenue infirmière un peu par hasard . J'ai un cursus un peu atypique . J'ai un bac littéraire, un DEUG lettres modernes ( je voulais être journaliste , voire même grand reporter de guerre ) . Mais je n'ai pas aimé la FAC ( immature , besoin d'être encadrée pour travailler ) . Après 1 an d'inactivité , j'ai passé plusieurs concours , dont celui d'IDE , que j'ai eu .

 

  • Pourquoi ce métier à domicile?

 

Et je suis tombée en passion pour ce métier après mon 1er stage hospitalier , dans le fameux service de Médecine où j'ai travaillé 10 ans par la suite .

Au bout de 10 ans , je ne me retrouvais plus dans l'exercice de ma profession , j'avais l'impression de passer plus de temps à gérer de l'administratif qu'à m'occuper des patients , chose qui me semblait inadmissible.

Le passage aux 35 h avait dégradé notablement nos conditions de travail , puisqu'aucune embauche n'avait été créée alors que la charge de travail ne cessait de s'alourdir .

Donc soit je rendais ma blouse , parce que je ne m'épanouissais plus professionnellement , soit je l'exerçais autrement . J'ai donc décidé de tenter le libéral , pour pouvoir de nouveau m'occuper pleinement de personnes , sans avoir la pression des horaires , sans subir la mesquinerie d'un milieu essentiellement féminin ( pas facile à gérer , les relations professionnelles entre femmes )

Et j'ai de nouveau apprécier mon métier en faisant du libéral !

Bien sûr , au début , il y avait le stress de devoir gérer les problèmes potentiels seule , sans une équipe médicale et paramédicale à mes côtés .

Et puis, on se rend compte qu'à la campagne , les Médecins Généralistes sont très disponibles et à l'écoute ,donc cette appréhension s'est vite évanouie ( et j'avais tout de même 10 ans d'expérience en service de Médecine où je pense que j'avais dû faire face à tous les pbs possibles et imaginables )

 

  • Parle nous de ton métier de tous les jours?

 

En exerçant à domicile , il y aune véritable relation qui s'installe avec les patients !La majeur partie de mes patients sont des personnes âgées ( moyenne d'âge 80 ans ) . Pour certains, je les suis depuis 10 ans , ce qui implique un investissement affectif aussi ...

Alors , bien évidemment , j'ai fait une croix sur la majorité des soins techniques qui me plaisaient tant , puisqu'aujourd'hui , je fais essentiellement des toilettes, des prises en charge de diabétiques , quelques pansements d'ulcères , des pansements post op , et depuis quelques temps ( et de plus en plus fréquemment ), des débranchements de chimio sur PAC chez des personnes de plus en plus jeunes ...

Par contre , en contre partie de cette perte de technicité, mon investissement auprès de ces personnes est total ! Nous avons fait le choix avec ma collègue ( nous ne sommes que 2 dans notre cabinet ) de ne pas nous surcharger de travail , afin de pouvoir gérer notre tournée en toute sérénité .

Je pense que l'on peut dire que nous faisons partie intégrante de leur vie et que nous comptons quasiment autant que leur propre famille .

En effet , les personnes que nous prenons en charge sont quasiment toutes isolées ( enfants éloignés , absents , désintéressés dès l'instant où ils savent qu'une IDE passe tous les jours s'occuper de leurs parents ....)

 

  • Parle nous des aidants/aidés dans la prise en charge à domicile?

 

Sincèrement , je ne peux pas dire que je peux compter sur d'éventuels aidants . Nous gérons tout avec ma collègue , la mise en place d'aides à domicile , la réévaluation de ces aides ( grâce au CLIC avec qui nous sommes très proches ) les prises de RDV avec le médecin traitant , l'approvisionnement en médicaments ....

jusqu'à l'ouverture des volets , l'achat du pain parfois , le dépannage pour les courses j'en passe et des meilleurs ,

c'est pour ça que je peux dire que nous sommes parfois ( souvent ) plus proches d'eux que leurs propres enfants . Est ce plus particulier à l'exercice du libéral dans la campagne profonde, je ne sais pas , mais c'est notre quotidien .

L'inconvénient d'un tel investissement personnel , c'est qu'ils oublient parfois que nous sommes au départ infirmières , et qu'on ne peut pas non plus pallier à tous les problèmes auxquels ils font face , et parfois, il faut recadrer les choses avec la famille !

Dès l'instant où tu prends charge une personne âgée , cette dernière a une totale confiance en toi , se sent moins seule puisqu'elle sait qu'elle peut te joindre à tout moment . Les moments passés à s'occuper d'elle sont des moments de véritables partages . Elle se confie , se raconte , , et ces moments sont pour elle une rupture dans leur solitude .

 

  • Comment se passe la prise en charge palliative au domicile et est ce que tu es à l'aise dans ces soins?Qu'elle est ta vision?

 

Forcément , il nous est arrivé de prendre en charge des personnes en fin de vie ( notamment la semaine dernière ) Lorsque cela se produit , on rencontre le MG , afin de mettre en place tout le matériel nécessaire pour que la PEC soit la plus aisée possible , aussi bien pour le patient que pour nous ( lit médicalisé s'il n'y en avait pas , lève malade , fauteuil coque , hydratation sous cutanée la nuit ) , aménagement des horaires de passage pour respecter au maximum le patient .

Généralement , le plus difficile , c'est l'accompagnement de la famille, qui est parfois dans le déni de la fin proche et se raccroche au moindre signe d'amélioration .

Je n'ai aucun problème avec ces PEC , ayant été confrontée de nombreuses fois qd j'exerçais en milieu hospitalier à ces situations . Je sais qu'il faut être plus disponible et à l'écoute dans ces phases difficiles . J'avertis alors mes autres patients que j'aurai du retard pendant quelques temps et c'est parfaitement accepté . Il faut dans ces moments difficiles faire preuve de calme , de douceur ( encore plus que d'habitude ) , d'écoute et essayer d'impliquer au maximum les aidants dans la PEC de la personne , afin qu'elle ne se sentent pas exclues.

J'estime qu'il faut respecter au maximum les désirs de la personne quant à son choix ( fin de vie à domicile ou en milieu hospitalier ) et tout mettre en oeuvre pour que cela se passe au mieux .

 

  • SI TU AVAIS quelques chose à changer dans la prise en charge à domicile?

 

S'il y avait des choses à changer concernant la PEC à domicile , ce serait l'accès plus facile aux antécédents du patient ( bizarrement , certains MG font de la rétention d'informations, , or une PEC efficace de la personne implique une connaissance parfaite de son dossier).

L'autre chose que j'aimerais changer aussi , c'est le manque de considération de certains patients ...nous ne sommes pas de simples prestataires de service , mais des personnels de santé, à part entière , avec un savoir faire et un savoir être .Ces personnes là existent , ont le don de vous pourrir la vie ( heureusement , ce n'est pas la majorité , mais qd elles sont là , elles ont le don de me mettre hors de moi ....)

sinon , sincèrement , on travaille en bonne intelligence avec tous les différents intervenants , kiné, pharmacien , assistante sociale , médecin , auxiliaire de vie ( l'avantage de travailler en campagne certainement , et où tt le monde se connaît )

 

  • SI tu avais un message à faire passer à tous?

 

Je n'ai pas de message particulier à faire passer , si ce n'est que chacun à son rôle à jouer pour une PEC efficace des personnes , , et qu'il serait peut être bon de réévaluer le rôle propre de l'IDE , qui de par sa présence quotidienne auprès du patient , sa capacité d'observation , d'analyse , d'écoute , est la plus à même de détecter une aggravation ou une amélioration de l'état de la personne aidée ...

 

  • SI TU avais un message à faire passer aux soignants?aux hopitaux?

 

Quant aux soignants des des hôpitaux, s'il vous plaît , n'oubliez pas de faire un fiche de liaison dédiée aux Idels , afin que la continuité des soins se fassent au mieux ( examens effectués, résultats , changements de traitement , suivi glycémique )

 

 

 

 

texte

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire