Interview de Trotel Nicole

Image 27569 1 20304 1 9323 1 38646 1 61469

  • Parler moi de vous?

 

J'ai 73 ans bien sonnés.Lorsque mon mari est tombé malade j'avais 56 ans. Nous avions 2O ans de différence 36 ans de vie commune 3 enfants .

 

  • Parler nous de votre histoire?

 

Un simple pontage coronarien qui devait être fait à coeur battant est fait avec une circulation extra corporelle.

On ne sait pas pourquoi mon mari tombe dans le coma.Période difficile, plus difficile qu'un deuil on ne sait pas ce qui va se passer.

Lorsqu'il se réveille il est paralysé, aveugle (il retrouvera la vue un peu plus tard).

Il est incontinent ses fonctions cognitives supérieures très diminuées.

Il est perturbé par ce coma et il me raconte qu'il était dans un tunnel....(il a peur qu'on le prenne pour un fou)

Il doit aller dans un centre de rééducation mais l'hôpital préfererait le placer en long séjour.

Dans ce genre d'endroit on y meurt.Nous trouvons nous même un centre.Il y restera presque 4 mois.

A sa sortie il n'a pas fait beaucoup de progrès. A nouveau on me conseille le long séjour...

Je décide de le prendre à la maison et de m'en occuper.

lL ne tient pas sur ses jambes.Seule sa main gauche est à peu près valide mais avec un manque de coordination.

4 ans plus tard il a un lymphome malin (cancer). Chimio puis rémission et 3 ans plus tard c'est une leucémie.

Il meurt à la maison en 2009. pendant ces dix ans de galère ma dernière fille Kathia est très présente.

Avec les deux autres enfants cela a été beaucoup plus difficile on ne se comprenait pas et chacun gérait sa douleur comme il le pouvait.

Pendant ces dix ans il a fait plusieurs AVC qui à chaque fois l'ont handicapé un peu plus.

A la fin les deux mains étaient invalides. Il y a eu encore beaucoup de choses mais ce serait un peu long de tout vous raconter.......

 

  • Pourquoi un livre ?

 

Dans un premier temps j'ai voulu laisser à mes petits enfants une trace de leur Papy.

Puis j'ai eu envie de partager mon expérience.

Ce livre n'est pas un moyen de gagner de l'argent, c'est vraiment l'envie de témoigner,de partager avec les autres.

Kathia ma dernière fille a écrit quelques passages;

Je n'ai pas écrit ce livre comme "médicament pour moi" .Lors du décès j'étais prête, j'ai eu dix ans pour me préparer à cela.

Si dans les minutes qui ont suivi ce décès il y a eu des larmes, c'était aussi un soulagement de le voir partir.

Il y a des moments où on doit dire stop car cela devient inhumain.

 

L amour

 

 

 

 

 

  • Si vous aviez un coup de gueule à passer ?

Dans ce livre: un "coup de gueule" à l'encontre de certains médecins hospitaliers pas très humains.

 

  • Si vous aviez un coup de coeur à dire ?

Pour terminer mon coup de coeur sera pour les infirmières qui étaient présentes deux fois par jour.Puis un gros coup de coeur pour ma fille Kathia qui a été formidable.

 

  • un dernier mot ?

Le combat que j'ai mené pour surmonter les difficultés,les obstacles,pour le faire avancer m'ont rendue plus forte,plus déterminée. : ne jamais baisser les bras, toujours faire plus, toujours faire mieux, ne jamais fuir, aller jusqu'au bout, assumer....

 

Image 27569 1 20304 1 9323 1 38646 1 61469

http://www.edilivre.com/il-est-vivant-oui-mais-nicole-trotel.html#.Vad22aTtmkp

Voici le lien d'un article écrit par l'auteur

http://www.edilivre.com/communaute/2015/02/16/nicole-trotel-dans-le-progres-pour-son-ouvrage-il-est-vivant-oui-mais/#.VafscaTtmko

 

texte

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire