Etre quitté quand tout va mal quand on est malade ou en situation de faiblesse?

 

La douleur

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (11)

catherine
  • 1. catherine | 26/12/2016

une de mes amies a été larguée comme une vieille chaussette le jour de ses 50 ans avec un diagnostic tout récent de cancer du sein (une semaine avant). je ne sais pas si c'est ça, mais ça lui a donné une gniak d'enfer!!! elle a serré les dents, a avancé à marche forcée, ne lui a pas fait de cadeau, je n'ai jamais vu une personne plus combative. je trouve que ça l'a rendue un peu amère (mais que ne le serait pas devenu?). aujourd'hui, 5 ans après, elle va bien, physiquement parlant. elle vit seule avec ses enfants, ne s'en plaint pas mais je crois que sa colère n'est jamais redescendue.

MARION
  • 2. MARION | 26/12/2016

Merci de ton témoignage catherine. Quand il nous arrive un truc pareil je crois qu'on se retrouve devant deux choix de laisser aller ou se relever et comme ton amie avec cette force en ayant la gniak. Une rupture est vécu comme un abandon et la encore plus avec la maladie.Sa colère c ce qu'il l'a aidé pour tenir mais va bien falloir que sa sorte un jour ou l'autre pour tourner la page.

ti
  • 3. ti | 26/12/2016

C'est facile de partir, de fuir quand tout va mal... MAIS faut aussi réfléchir?? La maladie, personne ne la choisit ça vous tombe dessus un beau matin alors oui on fuit, on se barre ou on affronte avec tout ce qui en découle....
Perso j'affronte..le curé à dit un jour de septembre 19...."Vous voilà unit pour le meilleur et pour le pire jusqu'a ce que la mort vous sépare".

MARION
  • 4. MARION | 26/12/2016

oui c'est facile de partir c bien vrai ,ne pas accepter, fuir mais personne ne maîtrise tout .Moi aussi je suis comme toi je pense que nous pouvons nous aider et nous soutenir dans la maladie ou les épreuves mais tout le monde ne peux pas le faire .Mais tu sais je vois tellement d'histoires au travail .

ti
  • 5. ti | 26/12/2016

Ah...les histoires de l'hosto!
quand tu dis "tout le monde ne peut pas le faire" je trouve ça facile...
Il est vrai que j'ai vu à l'hosto des hommes fuir parce que leur femme venait de subir une mamectomie et bien perso je trouve cela dégueulasse.

MARION
  • 6. MARION | 26/12/2016

facile mais pourtant vrai suivant les cas de vie, oui là c clair que oui c du n'importe quoi . .

sandrine
  • 7. sandrine | 26/12/2016

j'ai connu une dame qui a connu l'enfer aussi la pauvre. son mari la trompé pendant sa maladie. Elle est partie sans amour car en plus il avait réussi à monter la tête à son propre fils. D'ailleurs les derniers temps elle avait demandé a avoir un chat pour lui faire des câlins car elle n'en recevait plus. C'est cruel

sandrine
  • 8. sandrine | 26/12/2016

quant à ma mère elle s'est retrouvée handicapée vers l'âge de 42 ans (en fauteuil roulant) et un cancer à 67 ans et au grand jamais mon père ne l'aurai quitté. Il est toujours resté à ses côté

ti
  • 9. ti | 26/12/2016

La route de la vie est semée d'embûches. Pourtant, l'important est de ne jamais oublier que les épreuves ne sont rien qu'une occasion de grandir et d'aller chercher au fond de soi, une force et un courage qu'on ne connaissait pas. Nous possédons toutes et tous des forces insoupçonnables !
Chaque blessure laisse une cicatrice et chaque cicatrice raconte une histoire, une histoire qui dit " j'ai survécu".....

helene GIROUX
  • 10. helene GIROUX | 26/12/2016

Marie, je partage votre vision....même si certains moments sont difficiles, voir pénibles, je crois qu'il est possible d'en sortir grandi et transformé....plus fort. Merci de ce témoignage inspiranT

Marie-C
  • 11. Marie-C | 28/12/2016

"Etre quitté quand tout va mal" = mépris de l'autre, refus d'assumer ses responsabilités d'humain. De vraies trahisons, dévalorisation d'autrui.
Finalement un comportement très infantile - enfant gâté qui n'aime que ce qui lui plaît et n'assure rien d'autre, ne se pense pas concerné par la détresse de l'autre (alors qu'il est bel et bien !); en plus dans des sociétés hédonistes, individualistes qui se font leur propre malheur ...
Alors que les moments pas faciles sont justement les bons moments pour ETRE LA et assumer ; la vie.
Non, l'autre n'est pas un chiffon dont on se débarrasse quand les événements ne nous conviennent pas ou plus !!!

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 26/12/2016