Comprendre une personne

Comment accompagner une personne en deuil

 

 

 "Devant la souffrance ,on reste souvent sans voix,on ne sait que dire,on se sent impuissant....

Sachez qu'avant toute chose le besoin essentiel de votre ami en deuil est de parler ,encore et encore de ce qu'il /elle est en train de vivre.

Vous l'aiderez en lui posant ces trois questions:

"raconte moi ce qui s'est passé" ,

"qui as tu perdu", "

ou en es tu aujourd'hui?

Physiquement?

Psychologiquement?

Materiellement? "

DR Christophe Faure psychiatre

 

374117-322014834480443-222653161083278-1535517-1529833892-n.jpg

 

Comment accompagner une personne en deuil :

 

Il n’y a pas d’accompagnement parfait, chacun ressent les choses à sa façon suivant ses émotions et son histoire.

Tout en respectant l’autre dans sa douleur et son contexte.

On ne peut pas vivre les évènements à la place de l’autre mais nous pouvons l’aider, le soutenir et l’accompagner dans son deuil.

La première chose le soutient et l’écoute. Les personnes ayant vécu la disparition d’un proche veulent souvent en parler, pleurer, se souvenir.

Chacun vit la disparition de l’autre de façon complètement différente : l’un aura se besoin d’en parler sans cesse, l’autre de faire un album ou bien de d’éprouver de la

colère ou une immense détresse.

Il y a plusieurs étapes dans le deuil, toutes ces étapes sont plus ou moins inévitables dans l’ordre ou pas mais elles sont bien là.

Accompagner c’est être là en paroles et en actes. Un texto, un appel, un service, une lettre, une prière, un mot de soutien il y a plein de belles façons de se manifester…

C’est exprimer sa présence mais c’est aussi savoir respecter les silences de l’autre. C’est tendre sa main, ouvrir son cœur et apporter du réconfort.

C’est laisser son ami, son proche pleurer dans vos bras et l’écouter pendant des heures, proposer votre aide…

Il n’est pas toujours évident de trouver les bons mots, « mes condoléances ou toutes mes plus belles pensées vers vous » sont des exemples.

Je pense qu’il faut essayer d’éviter le « bon courage » car dans ces moments là nous en n’avons plus nous sommes plutôt anéantit par la douleur.

Sur le groupe de l'association vous pourrez venir parler en toute sincérité de votre douleur face à la disparition d'un de vos proches.

IL y aura toujours quelqu'un prêt à vous venir en aide

 

(source : l'équipe)

7 votes. Moyenne 4.14 sur 5.

Commentaires (1)

MARION
  • 1. MARION | 12/09/2010
‎"La vie est , au fond, un long et passionnant éveil, une mise au monde permanente de nous mêmes.Parce qu'on remet sanscesse l'ouvrage sur le métier:on naît et on fait naître successivement l'enfant, l'adolescent l'adulte ,l'homme ou la femme mûrs, puis le sage en nous." extrait du livre de marie de hennezel

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 06/11/2015