Un membre de la famille

Un membre de la famille souhaite rester auprès d’une personne en fin de vie. Que faire ?

 

Les proches qui le souhaitent peuvent prendre un  conges d'accompagnement

  

(art.11 et 12 de la loi du 9 juin 1999). Tout salarié – dont un ascendant, un descendant ou une personne partageant le domicile fait l'objet  de soins palliatifs – peut bénéficier de ce congé. 

Il faut en faire la demande à son employeur par lettre recommandée (au moins quinze jours avant le début du congé). Un certificat médical doit y être joint. Ce congé d’accompagnement a une durée maximum de trois mois. Il peut être transformé en activité partielle, en accord avec l’employeur. Les modalités de rémunération de ce congé sont en cours de discussion au Parlement.

Le certificat médical:

 

Le médecin doit établir un certificat médical attestant que la personne accompagnée bénéficie de soins palliatifs.

En cas d’urgence absolue, le congé peut débuter à la date de réception de la lettre par l’employeur : cette précision doit être indiquée sur le certificat.

Les directives anticipees

Les directives anticipées consistent en un document écrit, daté et signé par leur auteur. Elles peuvent, à tout moment, être modifiées. Leur durée de validité est de trois ans. Lorsqu’il envisage de prendre une

décision de limitation ou d’arrêt de traitement, le médecin s’enquiert de l’existence éventuelle de celles-ci

auprès de la personne de confiance (si elle est désignée), de la famille ou, à défaut, des proches ou, le cas échéant, auprès du médecin traitant de la personne malade ou du médecin qui la lui a adressée.

 

(article 7)

(source:traverserledeuil)

1 vote. Moyenne 3.50 sur 5.

Commentaires (2)

marionB
  • 1. marionB | 06/10/2011

De plus en plus de personnes veulent garder un proche à la maison jusqu'au bout .Est ce un retour au valeur?Un retour au source s'occuper de l'autre comme avant ,quand cela est possible et qu'on a la force de la faire pourquoi pas...Quand pensez vous?

stephan josette
  • 2. stephan josette | 07/01/2015

Elle remercie L'hôpital Bel Air de Thionville d'avoir bien voulu sur sa demande d'ajouter à l'hétage des soins palliatifs une rampe pour le mieux être des malades

Ajouter un commentaire