Le site fonctionne sur des principes d'éthique

 

L'écoute.

Le droit à la parole pour chacun.

La confidentialité.

Le soutien.

La convivialité.

La chaleur humaine et le réconfort.

La parole et le partage .

L'aidant

En matière sociale en France, une personne est considérée comme aidant familial lorsqu'elle s'occupe d'une personne dépendante, handicapée ou malade membre de sa famille au sens large. Le terme d'aidant familial caractérise une personne aidante, mais qui se différencie des professionnels de l'aide et du soins.

Vous êtes un membre de la famille, un conjoint, un ami ou un voisin qui venez à l’aide d’une personne qui a perdu partiellement ou totalement son autonomie :

Vous êtes un aidant familial, ou naturel ou encore proche aidant.

“L’aidant familial est la personne qui vient en aide seul ou en complément de l’aide d’un professionnel, à une personne âgée dépendante ou une personne handicapée de son entourage, pour les activités de la vie quotidienne.

Cette aide régulière est permanente ou non. Elle peut prendre différentes formes comme les soins d’hygiène et de confort, l’accompagnement à l’éducation et à la vie sociale, les démarches administratives, la coordination, la vigilance, le soutien psychologique, les activités domestiques … L’activité de l’aidant peut se faire au domicile de l’aidant ou celui de l’aidé”

 

-------------------------------------------------------

 Les soins palliatifs sont des soins actifs délivrés dans une approche globale de la personne atteinte d'une maladie grave, évolutive ou terminale. L'objectif des soins palliatifs est de soulager les douleurs physiques et les autres symptômes mais aussi de prendre en compte la souffrance psychologique, sociale et spirituelle. Les soins palliatifs et l'accompagnement sont interdisciplinaires. Ils s'adressent au malade en tant que personne, à sa famille et à ses proches, à domicile ou en institution. La formation et le soutien des soignants et des bénévoles font partie de cette démarche. Les soins palliatifs et l'accompagnement considèrent le malade comme un être vivant et la mort comme un processus naturel. Ceux qui dispensent des soins palliatifs cherchent à éviter les investigations et les traitements déraisonnables (communément appelés "acharnement thérapeutique"). Ils se refusent à provoquer intentionnellement la mort. Ils s'efforcent de préserver la meilleure qualité de vie possible jusqu'au décès et proposent un soutien aux proches en deuil. Ils s'emploient , par leur pratique clinique, leur enseignement et leurs travaux de recherche, à ce que ces principes puissent être appliqués. »SFAP (société française d'accompagnement et de soins palliatifs)

 

 

6 votes. Moyenne 4.17 sur 5.

Commentaires (2)

Jean Marc
Toutes mes félicitations, c'est super. Bravo et bon courage.
l'equipe
  • 2. l'equipe | 24/06/2013
merci Jean marc de vos encouragements:)

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 05/11/2017