Résilience

La résilience

 

Faculté à « rebondir », à vaincre des situations traumatiques.

La résilience est la capacité pour un individu à faire face à une situation difficile ou génératrice de stress.

En psychologie, le concept de résilience ou « l’art de naviguer entre les torrents », est introduit en France parBoris Cyrulnik. Cette faculté n’est pas innée, mais elle trouve ses racines dans l’enfance, et dans la relation que les parents entretiennent avec leur enfant.

Une relation sécurisante aidera les enfants à trouver la force de s’en sortir. Viennent ensuite les relations évitantes, et ambivalentes ou désorganisées.

La résilience entraîne : la défense-protection, l'équilibre face aux tensions, l'engagement-défi, la relance, l'évaluation, la signification-valuation, la positivité de soi, et la création.

La résilience est rendue possible grâce à une thérapie, ou une analyse.(source :psychologies)

Qu'est ce que la résilience:

Le terme de résilience a été largement médiatisé à la suite du livre "Un merveilleux malheur" deBoris Cyrulnik (Editions Odile Jacob). La résilience est la capacité qu'ont certains enfants à triompher des différents traumatismes qu'ils ont subis : deuil précoce, abandon, maltraitance, violence sexuelle, guerre, etc...

Le mot "résilience" est physique. Il désigne l'aptitude d'un corps à résister à un choc. Appliqué aux sciences sociales, il a signifié : "La capacité à réussir à vivre et à se développer positivement, de manière socialement acceptable, en dépit du stress ou d'une adversité qui comporte normalement le risque grave d'une issue négative."

Le succès de cette notion de résilience tient a son message d'espoir. Selon B. Cyrulnik, le malheur n'est pas une destinée, rien n'est irrémédiablement inscrit, on peut toujours s'en sortir .

Quels sont les mécanismes de résilience ? Dans le fracas de l'existence, l'enfant met en place des moyens de défense internes tels le clivage, quand le moi se divise en une partie socialement acceptée et une autre, plus secrète. Le déni permet de ne pas voir une réalité dangereuse ou de banaliser une blessure douloureuse. Les autres mécanismes de défense sont la rêverie, l'intellectualisation, l'abstraction et enfin l'humour.

Toutes les études montrent qu'un enfant peut s'en sortir et que l'avenir est moins sombre s'il dispose de tuteurs de développement autour de lui. Cela peut être une famille d'accueil, un éducateur, une rencontre avec un professeur ou un adulte tout simplement compréhensif.

(source : psychologies :http://www.psychologies.com/Dico-Psycho/Resilience)

 

 

 

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 10/04/2016